L'Officine Universelle Buly 1803

14 avril 2016, 10 h 03 : Nous passons la porte de l'Officine Universelle Buly 1803, au cœur du sixième arrondissement. Victoire de Taillac, l'heureuse propriétaire de la boutique, nous a gentiment invitées à une démonstration de calligraphie sur place...

Un voyage dans le temps. C'est ce qui semble se passer lorsque l'on entre chez Buly, une boutique créée en 1803 par Jean-Vincent Bully et relancée il y a deux ans par les bien inspirés Victoire de Taillac et Ramdane Touhami. Le couple a imaginé des huiles, pommades, laits ou opiat dentaire semblant tout droits sortis du 19ème siècle, et a parcouru le monde à la recherche de produits naturels et d'objets raffinés. Sens du détail oblige, chaque produit ou préparation est soigneusement emballé dans une jolie pochette en papier au nom de son destinataire.

Pour parfaire leur écriture, les employés du magasin suivent des cours de calligraphie tous les lundis matin. Sofia, entrée chez Buly il y a un an, manie déjà la plume anglaise avec assurance. Installée sur son charmant bureau d'écriture le long de la vitrine, elle nous explique cet aspect de son travail : « Nous utilisons des étiquettes pour des flacons ou des sachets, que l'on remplit ensuite. En général, on demande le prénom de la personne à qui les produits sont destinés, on s'installe puis on commence. Nous apprenons la calligraphie anglaise, car la calligraphie française est très penchée et très serrée ; celle-ci a davantage de style. Écrire de cette manière nécessite une véritable maîtrise, il faut plusieurs années d'expertise et surtout, entretenir son écriture. Certains y parviennent plus rapidement que d'autres... Pour ma part, j'aime écrire depuis que je suis petite, je rédige tous mes courriers et mes lettres à la main. Je n'aurais jamais pensé apprendre la calligraphie, encore moins en exerçant ce métier. C'est un vrai plaisir! »

Officine Universelle Buly 1803, 6, rue Bonaparte, Paris 6ème. www.buly1803.com