Marion Boucard

11 février 2016, 14 h 32 : Marion Boucard, performeuse, réalisatrice et fondatrice de l'agence de création de contenus Brand Contente nous accueille dans son appartement parisien surplombant le Square Saint-Ambroise. Des photos de pin-ups au mur, des bibelots vintage et une bibliothèque soigneusement agencée sont autant d'indices sur ses thèmes de prédilection, parmi lesquels figurent le féminisme, l'âge d'or d'Hollywood, le burlesque ou la ménagère des années 50. Cette figure lui a d'ailleurs inspiré sa dernière performance lors de l'exposition annuelle Experiences Art Fair, pendant laquelle des femmes ligotées à leur table à repasser s'en délivraient peu à peu – un vrai succès. À la veille de la diffusion de sa web-série, French Girls do it Better, elle nous parle des livres qui l'ont inspiré pour ce nouveau projet...

« Ce qui est agréable avec le livre Portraits de femmes singulières d'Audrey Pulvar, c'est qu'on peut se contenter de lire un paragraphe sur une nana avant de se coucher et s'endormir moins bête ! On y retrouve Marilyn Monroe, incontournable dans son statut de femme-objet et qui a vainement essayer de s'en détacher, Joséphine Baker et son parcours hyper intéressant avec son château dans le Sud de la France et tous ses enfants... Il y a une contradiction que j'aime dans la femme et dans l'actrice hollywoodienne, c'est qu'on cherche à les faire rentrer dans des cases, mais qu'elles se battent pour apporter des petites choses en plus. Katharine Hepburn était la première à mettre des pantalons, Joan Crawford a adopté des enfants en étant célibataire dans les années 50, ce qui était très mal vu... À leur manière, ces femmes ont réussi à faire bouger les choses, et c'est ce que j'aimerais mettre en valeur dans une pièce de théâtre immersive, qui verra le jour dans un futur plus ou moins lointain !


En attendant, j'ai créé cette chaîne, French Girls do it Better, qui s'adresse à un public américain qui semble en manque de culture de style. C'est une constatation que j'ai faite en lisant énormément de livres en anglais qui prônent la perfection de la femme française... Ça m'a interpellé. J'ai tout de suite su qu'il y avait quelque chose à faire avec les filles du burlesque parce qu'elles sont autodidactes et qu'elles ont énormément apporté à l'émancipation féminine : elles assument leur corps et elles aiment le montrer tel qu'il est. Les filles que j'ai choisies sont toutes très jolies, de morphologies différentes et elles savent se mettre en valeur. Je n'ai pas choisi de prendre cet angle parisien, qui a déjà été trop repris, surtout avec la sortie de How To Be Parisian Wherever You Are. En plus, la Parisienne y est décrite comme androgyne, peu aimable, parfois malpolie... Je pense qu'on peut assumer d'être féminine et apporter du contenu positif. Pour l'instant, j'ai produit quatre épisodes de French Girls et les « leçons de français » , des vidéos très courtes que j'ai coécrit avec Ambre Larrazet, une comédienne et auteur que j'aime beaucoup. Je trouve qu'on arrive à manier ce côté glamour et humour qui fait partie de l'identité de ma boîte et de tous les travaux que j'ai pu faire. Cela fait déjà un an que j'ai commencé à travailler sur ce projet. Il y a un temps d'incubation, de réflexion hyper important, beaucoup de choix à faire. J'ai eu la chance d'être soutenue par mes proches et d'avoir eu un excellent retour de la part de grandes chaînes. Les teasers attirent déjà des gens qui veulent apprendre le français avec humour ; il reste maintenant à les ouvrir à un collectif de filles élégantes, stylées, qui ont envie de partager ça. »

Suivez French Girls do it Better sur FacebookInstagram et YouTube

16/02/2016 : Premier épisode "La manif' pour tout!"

19/02/2016 : Deuxième épisode "La terrasse"

En parallèle de son métier de directrice de création chez Brand Contente, Marion Boucard est correspondante parisienne pour la start-up Tropolis (UK) depuis 2011 et chef de rubrique spectacle vivant du magazine mode et lifestyle Standard depuis janvier 2014.