Alexandra Jupillat et Margault Antonini ont un lien particulier avec l’écriture. Elles tiennent toutes les deux des journaux intimes depuis qu’elles ont l’âge d’écrire. Des carnets montés à la main, de l’encre bleu pétrole sur du papier pure pâte de bois... Elles notent tout et rien. L’archivage et la collection construisent leurs identités singulières. Amoureuses des turpitudes de la langue française, elles savent aussi se détacher des mots et penser en images, quand il le faut.  

À 19 ans, elles se rencontrent dans un bureau de presse anglo-saxon à Paris et échangent longuement sur leur passion commune. Leurs chemins se séparent après l'organisation d'un défilé de haute couture parisien et elles se retrouvent quelques années plus tard, avec de nouvelles expériences en poche... À 24 ans, elles décident de fusionner leurs carnets d’adresses, d’exprimer leur univers exotique, mécanique et archaïque, et d’offrir leurs têtes et leurs mains à un plus grand nombre ; vivre de leur passion et s’ancrer un peu plus à Paris. Leurs mémoires sont déjà remarquables mais pas encore assez sensationnelles pour les lire dans le train… 

 

 

© 2015 Baudouin Photography

 

MARGAULT

 

Margault s'est tournée vers des études littéraires en rentrant en classe préparatoire (Hypokhâgne) au Lycée Jules Ferry, puis en validant sa deuxième année de Licence à la Sorbonne Nouvelle (Paris). Elle a ensuite intégré la rédaction de L'Officiel de la Mode à l'occasion du lancement de L'Officiel.com et a ainsi oeuvré en tant que coordinatrice éditoriale aux côtés du rédacteur en chef. En parallèle, elle a contribué aux différents magazines du groupe, tels que Jalouse, L'Officiel Hommes, L'Officiel Shopping ou L'Officiel de la Mode, pour lequel elle a été en charge de plusieurs rubriques mensuelles. Trois ans plus tard, elle se met à son compte et en profite pour étendre son champ d'action et ses sujets d'écriture. Elle réalise des portraits de jeunes créateurs pour MIXT(E), parle beaux appartements, designers et petits plats dans le MilK Décoration et écrit en anglais pour Into the Gloss, Fashionista.com et Monocle, pour qui elle a contribué à la rédaction du Paris Guide en dénichant et en commentant les bonnes adresses de la capitale. Co-fondatrice de l'agence les dactylos, elle partage son temps entre Paris et sa maison de campagne en Normandie, où elle écrit beaucoup et cultive son petit potager. 

 

ALEXANDRA

 

Alexandra est diplômée en entreprenariat de Middlesex University Business School (Londres) et en management du luxe de Paris School of Business (Paris) - spécialité management de l'art et de la culture. La communication marketing et institutionnelle est sa spécialité ; s'entretenir en tête-à-tête avec des personnalités de l'art et de la culture est son passe-temps favori. Suite à son travail au service de la communication de l'Institut du monde arabe de décembre 2014 à juillet 2015 en tant que journaliste web, Alexandra a co-fondé une agence de communication nommée Les Dactylos en novembre 2015. Par le passé, elle a travaillé dans des champs divers tels que le journalisme (FAULT Magazine), les relations publiques (Saywho, People's Revolution), le management culturel (The Invisible Dog Art Center), la production d'événements (FAMNYC), le management de mannequins (NEXT Management) et le marketing stratégique (Bonjour Bonjour) à Paris, Londres et New York. Elle a également été l'assistante personnelle de l'artiste Annina Roescheisen pendant un an pour laquelle elle a notamment supervisé la production d'oeuvres photographiques ainsi que la levée de fonds pour son film The Exit Fairytale of Suicide. Puisant ses racines dans l'Algérie, elle rêve un jour de réaliser son propre documentaire sur ce pays, de partir sur les traces de ses ancêtres et de montrer la diversité passée et présente du pays, notamment au travers de l'architecture. Aussi songe-t-elle à partir à la rencontre de musiciens de la région du Sahel pour un autre projet artistique personnel.